Programme Aidants/Aidés

Bonjour,

Comme nous le signalions dans le journal de l’Association,  nous nous engageons dans un programme en partenariat avec la CARSAT et le département de la Gironde en faveur de la prévention des risques professionnels.

L’Association Soins Santé Domicile accompagne des personnes âgées et/ou en situation de handicap à domicile. Les situations rencontrées se complexifient avec une exigence technique croissante, dans des espaces encore trop peu pensés pour favoriser des accompagnements fluides et pleinement sécurisants. En conséquence, c’est logiquement que nous souhaitons nous engager dans le programme aidants-aidés.

Le principe de réalité nous amène à faire le constat que nous accompagnons des personnes bien au-delà des actes fondamentaux de la vie quotidienne. A ce jour, cet accompagnement global, oblige à une combinaison de compétences expertes pour appréhender l’ensemble des dimensions que nous repérons.

De manière concomitante, la croissance des besoins rencontrés incite à davantage de recrutements, pour des niveaux de qualification fragiles compte tenu des problématiques rencontrées. La demande étant supérieure à l’offre, peu de candidats se présentent, posant la question de la fidélisation des professionnels et de l’attractivité du secteur.

Aussi, face à la multiplication des arrêts maladie / accidents du travail / maladies professionnelles, nous souhaitons transformer nos modalités de travail en agissant davantage en prévention, en amont des problématiques que nous rencontrons.  Aussi, plusieurs chiffres nous alarment :

Mettre à jour les indicateurs S&ST

  • 36% de Turn over (31% en 2019)
  • 10% d’absentéisme en 2015 pour 13% en 2018, toujours en augmentation sur 2019
  • 1700 journées d’absence cumulées pour 200 salariés à ce jour
  • Des Troubles Musculo Squelettiques (TMS) et plus généralement, des accidents du travail qui restent élevés (24 cette année)
  • Des arrêts maladies longs (3 arrêts de plus de 90 jours)

L’enjeu est double :

– favoriser des accompagnements de qualité de manière durable ;

– Prévenir les pathologies professionnelles et de facto, la perte d’autonomie à long terme pour les professionnels du secteur.

1.  Objectifs stratégiques

L’Association Soins Santé Domicile, son Conseil d’Administration et sa Direction souhaitent accentuer leurs actions en faveur de la prévention des risques professionnels et de la santé de l’ensemble des salariés.

Nous voyons l’augmentation du Turn-over depuis plusieurs années. La moyenne de temps de travail dans l’Association (A ce jour, 2-3 ans), nous amène à repenser les premiers temps de contrat pour favoriser le travail dans la durée. Aussi, nous avons l’ambition de baisser le turn over en deça de 30 % pour l’année 2020.

Plusieurs éléments sont déjà présents en termes de prévention. Depuis, plusieurs années déjà, l’Association fait intervenir des ergothérapeutes au domicile peu après l’évaluation si la situation le nécessite.

De la même manière, un travail continu de vigilance en collaboration avec les Instances Représentatives du Personnel a permis depuis des années de remonter les situations les plus complexes. Cette situation a favorisé le positionnement de l’Association par rapport à des décisions critiques, souvent lourdes de conséquences.

Globalement, la prévention est présente depuis longtemps dans l’Association, mais sans qu’elle ne soit précisée ni formalisée comme telle. De ce fait, des étapes et des outils manquent. Certaines situations nous échappent et sont traitées de manière tardive.

L’introduction de la prévention comme élément incontournable dans le fonctionnement usuel de l’Association passe nécessairement par la désignation des personnes ressources pour sa mise en place. L’organigramme a été réactualisé intégrant la prévention dans ses liens hiérarchiques et fonctionnels. Ainsi, la direction, un membre des ressources humaines et un membre de l’équipe de soins ont travaillé sur l’ensemble des outils avec les partenaires institutionnels. Un comité de pilotage a été formé en interne pour suivre la démarche. Une infirmière et une auxiliaire de vie ont été désigné comme référentes avec des missions précises sur ce programme.  L’ensemble des responsables intermédiaires seront également acteurs de la démarche.

2.  Objectifs opérationnels

Concrètement nous ciblons plusieurs objectifs opérationnels:

1. Repérage des risques

Le premier objectif est de repérer la faisabilité des accompagnements dès la première évaluation. En conséquence, nous allons inclure systématiquement l’outil de l’INRS dès la première évaluation. A l’issue de cette évaluation, si des éléments freinant sont repérés, un degré de priorité sera attribué selon les situations pour favoriser une réponse et des ajustements dans des délais acceptables. Si les conditions ne sont pas réunies et qu’aucune mesure d’amélioration n’est proposée, un refus d’intervention peut être prononcé à l’issue de cette évaluation.

2. Analyse précise des accidents du travail et suivi des indicateurs

D’une manière générale, nous souhaiterions prévenir l’ensemble des AT, ou tout du moins prévenir l’ensemble des accidents évitables. Aussi, nous surveillerons les indicateurs en la matière en fixant une limite à 10 pour une année, avec une étude des causes rigoureuses. Pour cela, une procédure d’analyse des accidents du travail sera mise en place ainsi qu’un tableau de suivi des AT permettant une analyse affinée par indicateurs.

3. Accueil et intégration des salariés

La construction d’un lien fort dès le départ et la communication des informations indispensables au bon fonctionnement des accompagnements nous semblent être des leviers prépondérants à ce jour pour agir sur le turn over. Une demande de financement de cette journée d’intégration est en cours.

Dans ce but, nous allons proposer l’organisation de journées d’intégration trimestrielles pour l’ensemble des professionnels rejoignant l’Association. L’objectif est de construire « un parcours professionnel », du premier contact téléphonique à l’accompagnement des usagers de manière autonome, en passant par une phase de doublure et de tutorat.

Un groupe de travail a été créé pour travailler sur les modalités d’accueil et le parcours d’intégration pour limiter le décalage entre les dates d’entrée des salariés et l’intégration définitive des professionnels.

4. Formation

La formation sera également un levier fort dans notre démarche. Notre partenariat avec ergo 33 et les formations qu’ils nous dispensent depuis des années est déjà un premier élément fort pour notre démarche. La direction a participé à la formation, « Initier, piloter et manager la prévention des risques dans sa structure d’hébergement et d’accueil des personnes âgées (HAPA) ou sa structure d’aide et de soins à domicile (ASD) (FDSAP9) » le 14 Novembre 2018 . Plusieurs professionnels de l’Association sont d’ores et déjà formés en tant qu’acteur en prévention Acteur prévention secours  – Aide et soin à domicile (APS-ASD ) via la fédération Una 33. Nous avons revu aussi notre plan de formation en renforçant les cycles,  pour les professionnels de terrain et les tuteurs.

Nous vous ferons des points réguliers sur l’état d’avancement de notre programme.

Nous recrutons !!!

 

Venez faire partie de notre Association

annonces ci-jointes ici !