CORONAVIRUS 16 Mars 2020

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez notre pays fait face à l’épidémie de COVID-19. Dans ce contexte nous sommes contraints de prendre des mesures importantes et urgentes pour la continuité des accompagnements à domicile. Aussi, depuis vendredi nous avons établi les points suivants :

1.   Détermination des conséquences possibles de l’épidémie virale

 

 

Contexte actuel

Notre association s’occupe de personnes vulnérables à domicile. Elle possède un siège au 7 place de la Vème république 33600 Pessac. Nous accompagnons en moyenne 300 personnes et nous comptons en moyenne 200 salariés. Les seuls espaces communs sont au siège de l’association et aux domiciles ou les professionnels se relaient directement (accompagnement continu, maison collective)

 

 

2.   Un accès aux fournisseurs compromis

L’établissement fait régulièrement appel à des fournisseurs, notamment concernant

  • Matériels médicaments, petit matériel médical, droguerie et produits d’entretien.
  • Élimination des déchets contaminés et ménagers
  • Entretien des locaux

A ce jour, nous n’avons plus de stock de masque, ni de solution hydro alcoolique. Nos fournisseurs sont actuellement en rupture d’approvisionnement. Nous continuons de solliciter l’ensemble des sources possibles et nous attendons des consignes de l’Etat en la matière. Nous rappelons qu’un lavage des mains au savon simple permet tout aussi bien de limiter les risques. Le lavage des mains est nécessaire en arrivant au domicile, entre chaque acte, tout comme à la sortie du domicile.

 

 

3.   Des règles d’hygiène plus strictes

Les usagers peuvent présenter une grande vulnérabilité aux infections respiratoires aiguës basses, dont le virus COVID-19. Les mesures barrières limitant les risques de contagion doivent être respectées scrupuleusement : lavage des mains, tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs jetables et les jeter après utilisation.

 

 

4.   Travailler en effectif réduit

 

Appréhension du risque d’absentéisme

En situation d’épidémie, il est à prévoir une réduction importante des effectifs. L’Association envisage un absentéisme de 25% pendant toute la période épidémique et de 40% pendant les deux semaines de pic.

L’appréhension de l’absentéisme a été affiné en début d’épidémie par des contacts au moins téléphoniques avec chaque salarié (enfants à charge et mode de garde, moyens de transport…).

 

Redéploiement du personnel

Des missions pourraient être ajournées en situation épidémique. Le fonctionnement va se concentrer sur des missions essentielles : assurer les soins et le confort des personnes accompagnées.

Toutes les tâches administratives reportables peuvent/doivent être reportées. L’ensemble des prestations relevant uniquement de l’entretien des maisons peuvent être reportées ou annulées à l’exception des personnes reconnues comme étant isolées socialement. Les personnels libérés de leurs tâches peuvent venir en renfort des professionnels attachés aux actes essentiels.

Congés et horaires

Les congés pourront être reportés et les horaires et temps de travail pourraient être exceptionnellement aménagés. Une demande de dépassement a été faite à l’inspection du travail.

Il apparaît cependant que le redéploiement des personnels ne sera pas suffisant et que des recrutements devront être faits.

5.   Les fermetures d’établissements scolaires et la solidarité nécessaire

 

Face à la fermeture des établissements scolaires, nous appelons à une plus grande solidarité entre toutes les personnes. Si un conjoint, un membre de la famille, une personne de confiance peut être sollicité pour garder les enfants en bas âge, voire pour se proposer à d’autres familles et ainsi maximiser les effectifs disponibles. Dans le cas ou aucune solution de garde n’est disponible, les personnes sont priées de se rapprocher des établissements scolaires. La règle veut que les écoles prennent en charge la garde des enfants des personnels travaillant dans notre secteur sur présentation d’une carte professionnnelle ou d’un bulletin de salaire .

 

 

6.   Le recours à la solidarité familiale pour les usagers

Comme vous le savez notre activité nous amène à passer dans de nombreux domiciles chaque jour. Dans un souci de limiter les éventuelles propagations, nous appelons également à la solidarité familiale auprès des usagers. Dans la mesure du possible nous souhaiterions qu’un membre de la famille ou un proche (non fragile) puisse se rendre disponible pour rester auprès des usagers. Cette simple mesure limiterait notre nombre de passage et permettrait de limiter par la même occasion une éventuelle propagation.

 

7.   Constitution d’équipes de réserve, recrutement

Un appel à d’autres contributions pourra être fait : Stagiaires, professionnels retraités…

Il sera fait appel à ces réserves, lorsque l’absentéisme est trop fort. Cependant ce personnel ne paraît pas suffisant. D’autres modes de recrutement devront être trouvés, tels l’appel aux entreprises de travail temporaire.

 

8.   Confinement et limitation des activités

Notre travail est indispensable pour les usagers que nous accompagnons. En dehors des heures de travail et dans la mesure du possible, il faut rester chez soi et ne sortir que si réellement c’est nécessaire.

L’organisation du travail des salariés administratifs du siège a été adaptée pour permettre le plus de télétravail possible. Aussi, nous demandons de limiter l’ensemble des visites au siège et de priviligié le contact électronique pour les demandes non urgentes et de laisser les lignes téléphoniques le plus disponible possible pour nous permettre de coordonner l’ensemble des intervenants.

 

Nous remercions l’ensemble des professionnels pour leur engagement à nos cotés.

Nous restons à votre disposition et nous vous prions d’agréer nos sincères salutations

 

L’Association Soins Sante Domicile

 

Ci- vous trouverez la fiche d’information de l’état sur la garde des enfants des professionnels de la santé et du médico social.

FICHE COVID Garde d’enfants

 

Nous recrutons !!!

 

Venez faire partie de notre Association

annonces ci-jointes ici !